La valeur ajoutée du professionnel en ressources humaines

Manon Perreault, CRHA
Présidente-directrice générale
Directrice régionale – Montérégie

Le bulletin du mois de septembre est consacré à notre profession. Quel est le rôle d’un professionnel en ressources humaines, sa formation, ses compétences mais surtout, quelle est la valeur ajoutée d’engager un diplômé en ressources humaines.

Les professionnels en ressources humaines

Les professionnels en ressources humaines sont des individus qui détiennent une formation universitaire en relations industrielles ou en gestion des ressources humaines. Ceux et celles qui sont membres de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec détiennent un titre réservé soit CRHA ou CRIA. Ils doivent respecter un code de déontologie et répondre à des critères de sélection rigides afin d’obtenir la permission de porter ce titre exclusif.

La profession de «professionnel en ressources humaines» est une profession au même titre que les avocats, les comptables, les ingénieurs.

Voici une partie des compétences fondamentales que doit détenir un professionnel en ressources humaines:
CONTRIBUER, SUR UN PLAN STRATÉGIQUE, À LA RÉUSSITE DE L’ORGANISATION

  1. Faire valoir et démontrer l’importance des ressources humaines de l’organisation
  2. Démontrer une compréhension de l’entreprise, de son fonctionnement et de ses enjeux
  3. Aligner les pratiques de gestion des ressources humaines relevant de sa responsabilité sur la vision, les valeurs, la stratégie d’affaires et la culture de l’organisation
  4. Améliorer les processus relatifs aux programmes relevant de sa responsabilité dans un but d’efficience (faire les bonnes choses)
  5. Voir à ce que les pratiques et les programmes relevant de sa responsabilité produisent une valeur ajoutée pour l’entreprise
  6. Mesurer, du point de vue du client ou de l’organisation, le retour sur investissement des programmes et activités relevant de sa responsabilité
  7. Participer à la mise en place et à la révision des structures et des politiques relatives à la gouvernance

Il existe plusieurs spécialités en gestion des ressources humaines comme la rémunération, les relations de travail, le développement organisationnel, la gestion du personnel selon les normes et la dotation, entre autres. La dotation est le processus complet d’analyse qui permet d’effectuer du recrutement. Comparativement à une agence de placement qui, elle, effectuera la recherche de candidature pour le client, le professionnel en ressources humaines travaillera en amont de ces activités. En effet, il détient les compétences pour analyser le besoin de l’organisation, analyser les critères et compétences nécessaires, préparer et intègrer au processus le système de rémunération et d’avantages sociaux, etc. Dans cet exemple, l’analyse du besoin permettra à l’organisation d’assurer le succès de son processus. C’est la valeur ajoutée du professionnel.

Travailler avec un professionnel en ressources permet d’obtenir une opinion objective sur les différents dossiers touchant les individus en entreprise, le développement et l’application de méthodes de travail reconnues et surtout une expertise reconnue par le code des professions.

Pour plus d’informations sur notre profession, n’hésitez pas à visiter l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés : orhri.org

Ce texte ne constitue pas un avis professionnel. Les lecteurs ne devraient pas agir sur la seule foi des informations qui y sont contenues.


À propos de Manon Perreault

À la tête de Perreault & Associés, Manon Perreault, CRHA, conseille et accompagne les gestionnaires et chefs d’entreprise de PME québécoises et d’OSBL dans leurs pratiques de gestion des ressources humaines et de gouvernance. Elle concentre sa pratique professionnelle en prévention du harcèlement psychologique et en climats de travail sains. Elle rêve d’ailleurs que les organisations voient le harcèlement dans une perspective éthique plutôt que juridique. Elle a développé une démarche unique quant à la prévention de toutes formes de conflits. Outre sa formation en prévention du harcèlement, Manon donne aussi des formations en éthique ainsi qu’en gouvernance au sein des organismes sans but lucratif tout en les accompagnant dans la mise en place de cadres éthiques et de gouvernance. Elle met aux services des organisations les réflexions et les concepts éthiques développés dans le cadre de sa maitrise en éthique appliquée obtenue en 2018. Elle connait bien le système professionnel québécois ayant siégé à plusieurs conseils d’administration, notamment celui de l’Ordre des conseillers en ressources humaines où elle a été membre du comité exécutif et présidente du comité de gouvernance et d’éthique pendant 6 années. Elle a dirigé la refonte du cadre de gouvernance et chapeauté plusieurs dossiers notamment le déploiement d’un cadre éthique pour les administrateurs ainsi que l’acception d’une première politique de rémunération des administrateurs. Comme elle ne trouvait pas d’équilibre entre le travail et la famille dans les entreprises pour lesquelles elle a travaillé, elle devient entrepreneure en 2003 afin de répondre à ce besoin. Aujourd’hui, entourée d’une équipe de 10 professionnelles, elle est fière d’avoir créé une organisation axée sur la conciliation famille-travail. Manon Perreault est également chargée de cours à l’École de gestion de l’Université de Sherbrooke où elle sensibilise de futurs dirigeants à l’importance de la gestion socialement responsable Elle est récipiendaire du prix CIQ remis par l’ordre des CRHA en 2020. Elle est le deuxième récipiendaire de ce prix dans l’histoire de l’ordre